Votre enfant a-t-il besoin des applications mobiles pour apprendre ?

Nos enfants sont nés dans un monde connecté. 22 % des 7-12 ans possèdent un smartphone et 36 % d’entre eux utilisent une tablette (Sondage IPSOS Connect Junior 2017) Pourtant, à y regarder de plus près, les applications mobiles dédiées aux plus jeunes ne sont pas toujours adaptées aux besoins des plus jeunes…

Des applications réellement éducatives ?

Apprendre à lire l’heure, découvrir l’alphabet, ou s’initier à l’anglais : les applications mobiles destinées aux enfants surfent sur la vague de l’éducation numérique. Leur positionnement sur le terrain de la pédagogie en ligne est censé nous convaincre de leur utilité pour l’épanouissement de nos enfants… mais attention aux leurres.

D’une part, les tout-petits ont besoin de solliciter tous leurs sens pour apprendre et découvrir le monde. Votre enfant sait glisser-déposer une pièce de puzzle au bon endroit sur l’écran ? Très bien ! Mais arrivera-t-il à faire de même avec un vrai puzzle en carton ? Saura-t-il par où commencer (les angles, les bords) sans guide virtuel, sans « coup de pouce » de l’appli ? C’est là que les applications mobiles trouvent leur limite !

De plus, l’apprentissage repose sur un échange entre l’enfant et l’adulte. Seul face à l’interface numérique, l’enfant ne peut pas dialoguer avec un adulte de référence qui lui montre, lui explique ses erreurs et corrige ses contre-sens.

Vous l’aurez compris, les applications mobiles sont donc bien plus souvent distrayantes que réellement éducatives. Il ne s’agit pas de les bannir, mais de les utiliser uniquement en complément d’un apprentissage « traditionnel ».

Soyez vigilants

Au-delà du fait qu’elles ne sont pas indispensables au développement de l’enfant, les applications mobiles comportent des risques qu’il ne faut pas négliger.

  • La publicité : elle s’affiche parfois de façon intempestive et expose l’enfant à des contenus inappropriés à son âge. La vigilance doit donc être de mise !
  • Les achats intégrés : les applications gratuites proposent parfois des achats pour accéder à des fonctionnalités supplémentaires. Une situation dont votre enfant peut être victime sans même en avoir conscience !
Pour un usage responsable

Avant l’âge de 3 ans, votre enfant ne doit pas être exposé aux écrans. Au-delà de cet âge, et s’il est demandeur, vous pouvez l’autoriser à utiliser une application mobile. Sous certaines conditions :

  • Soyez présent quand votre enfant joue avec l’écran, pour vérifier les contenus auxquels il a accès.
  • Respectez les indications relatives à l’âge. Dans ce domaine, chaque plateforme dispose de sa propre signalétique, à découvrir ici.
  • Paramétrez votre tablette ou votre smartphone pour qu’aucun achat ne puisse être effectué sur une application sans votre consentement. Vous éviterez ainsi bien des surprises !

L’essentiel

  • Les applications mobiles éducatives ne sont pas indispensables au développement de l’enfant.
  • Attention à la publicité intempestive et aux achats intégrés !
  • Votre enfant ne doit pas rester seul face aux écrans.

À savoir :
  • Créé par une jeune maman, le site Applicakids répertorie les applications mobiles destinées aux enfants.
  • Pour permettre aux parents de mieux faire leur choix, le site PetitsGeeks évalue et classe les applications mobiles destinées aux enfants.
  • La souris grise propose également des critiques applicatives selon 8 critères : la sécurité, le texte ou l’apport d’apprentissage, le ressort ludique, l’animation, la sonorisation, le graphisme et l’ergonomie.
  •  Le site app-enfant.fr propose également une sélection d’applications pour les 3-6 ans et rappelle qu’il faut « jouer avec l’enfant, par session de 20 minutes maximum, puis échanger sur le jeu réalisé ».