Développement du jeune enfant : Attention aux écrans avec les tout-petits !

Les premières années de la vie d’un enfant sont décisives. Entre 0 et 6 ans, il découvre le monde à travers ses sens, ses émotions et ses relations avec autrui. Autant d’apprentissages qui ont une importance fondamentale ! Quels sont ses besoins au cours de cette période et en quoi les écrans peuvent-ils entraver son développement ? Décryptage…

Ses besoins entre 0 et 6 ans

Le développement du jeune enfant est directement lié à son environnement. Les apports qu’il reçoit forgent sa personnalité et stimulent ses capacités :

  • Entre 0 et 3 ans, il développe son intelligence sensorielle et motrice. Il a besoin de manipuler et d’expérimenter en se servant de ses cinq sens. Observez-le touchant ses jouets, les portant à la bouche, ou s’étonnant du bruit qu’ils émettent. Remarquez sa sensibilité aux couleurs et aux odeurs. C’est sa façon de découvrir le monde et de se construire des repères ! C’est aussi à cette période qu’il débute son apprentissage des relations sociales. Il a donc besoin d’interagir avec son entourage.
  • Entre 3 et 6 ans, il développe ses capacités conceptuelles. Son imagination a besoin d’être stimulée, notamment au travers des histoires qu’on lui lit. Pour que sa pensée s’affine, il a besoin d’enrichir son vocabulaire. Ce qui suppose des échanges réguliers avec son entourage, et notamment ses parents ! L’expression de langue maternelle prend ici tout son sens…
Des écrans inadaptés et même contre-indiqués

Les écrans ne répondent pas aux besoins des jeunes enfants tels qu’ils ont été évoqués plus haut :

  • La télévision le place dans une situation de passivité. Il n’échange ni verbalement ni physiquement. Impossible en effet de toucher ou de manipuler les images qui défilent. Impossible également de dialoguer avec ces personnages sur écran. En un mot, impossible d’interagir !
  • Les tablettes tactiles permettent d’utiliser les sens de la vue et du toucher, mais d’une façon appauvrie. Quelle différence entre de la laine, du bois ou du sable que l’on touche sur l’écran d’une tablette ? Quand un enfant construit une tour en cubes sur une tablette, saura-t-il pour autant la reproduire dans la vraie vie ?
  • Quant aux consoles personnelles, elles favorisent les comportements compulsifs alors qu’un enfant de moins de 6 ans a besoin de multiplier les expériences pour appréhender le monde qui l’entoure.
Vers un usage éclairé

Pour favoriser son développement, nous vous recommandons de ne pas l’exposer aux écrans, quels qu’ils soient, avant l’âge de 3 ans. Cela implique aussi de ne pas laisser la télé allumée en sa présence. En effet, le bruit constant de la télévision nuit à ses apprentissages même si il joue à proximité sans la regarder.

Néanmoins, vous pouvez utiliser les écrans avec lui pour communiquer  avec de la famille éloignés géographiquement de vous ou même regarder un album photo numérique.

Puis, entre 3 et 6 ans, l’exposition aux écrans doit se faire à petites doses et toujours en votre présence :

  • Il souhaite regarder un dessin animé à la télévision ? Choisissez un programme adapté à son âge et asseyez-vous avec lui pour l’aider à donner du sens aux images.
  • S’agissant des jeux éducatifs sur tablette, ils ne sont en aucun cas indispensables à son développement. Toutefois, s’il est demandeur, vous pouvez autoriser votre enfant à les utiliser, là encore en votre présence et sur une durée très courte.
  • Quant à la console de jeu personnelle, elle ne devrait pas avoir sa place dans l’univers de votre enfant avant ses 6 ans… Ce qui n’empêche pas des sessions de temps de jeu en famille, limité et occasionnel et bien sûr adapté à son âge.
Parole d’expert

« Chaque enfant est unique dans son développement, mais tous préfèrent naturellement le contact humain et ont besoin d’être accompagnés pour se développer. Et les écrans ne communiquent pas avec l’enfant, ne l’enveloppent pas, ne s’ajustent pas en temps réel, ne lui répondent pas. L’idée est donc de dire que si les écrans peuvent être utilisés très modérément et sous surveillance de l’adulte, ils ne doivent jamais remplacer l’humain et leur usage n’est pas une fatalité. Et chaque famille doit être accompagnée en fonction de sa situation particulière sur ces usages. » Emmanuel Devouche, enseignant-chercheur spécialiste de la communication parents-bébé


L’essentiel

  • Entre 0 et 3 ans, l’enfant a besoin d’explorer son environnement à travers ses cinq sens.
  • Entre 3 et 6 ans, il développe son imagination et son vocabulaire.
  • Les interactions avec son entourage sont fondamentales.
  • Les écrans ne répondent pas aux besoins des jeunes enfants.
  • Évitez les écrans avant l’âge de 3 ans !

En chiffres :
  • À 3 ans, un enfant doit avoir acquis entre 400 et 900 mots.
  • À 6 ans, son vocabulaire se situe entre 2 500 et 3 000 mots.

Source : Fédération Nationale des Orthophonistes

WP Post Author