Contrôle parental, suivez le guide !

Pour vous aider à protéger vos enfants des dangers des écrans, il existe de nombreux outils de contrôle parental : gratuits ou non, basiques ou sophistiqués, spécifiques à un type d’équipement ou multiplateformes… « Mon enfant et les écrans » vous aide à y voir clair et à mettre en place les solutions adaptées à vos besoins.

Une précaution incontournable

Si rien ne saurait remplacer votre présence aux côtés de votre enfant  lorsqu’il navigue sur internet, les outils de contrôle parental n’en restent pas moins de précieux alliés pour lui éviter les mauvaises expériences en ligne : contenus inadaptés ou choquants, violence, sollicitations malintentionnées, consommation excessive…

En effet, ils vous permettent de paramétrer des limitations concernant notamment :

  • Les contenus auxquels votre enfant peut accéder (textes, images, vidéos, jeux, logiciels…),
  • Les actions qu’il peut accomplir en ligne (téléchargements, achats, abonnements, communication avec d’autres personnes, transmission de ses données personnelles…),
  • La durée et les plages horaires de connexion.

Pour les contenus, vous avez généralement le choix entre deux niveaux de filtrage :

  • Avec le profil enfant, votre plus petit navigue dans un univers fermé correspondant à une « liste blanche » de sites autorisés prédéfinis.
  • Avec le profil adolescent, votre plus grand a accès à tout internet à l’exception d’une « liste noire » de sites illégaux et inappropriés.

Ces listes, régulièrement mises à jour, doivent pouvoir être affinées manuellement par vos soins.

Le contrôle parental inclus avec votre abonnement internet

Les fournisseurs d’accès internet proposent à leurs abonnés un contrôle parental gratuit pour les fonctions basiques.

Si le filtrage des contenus s’avère d’une efficacité variable selon les opérateurs, cette solution n’en reste pas moins une protection a minima facile d’accès, que vous pouvez activer et paramétrer directement en ligne depuis votre espace client.

Pensez bien à configurer chaque appareil utilisé par votre enfant pour accéder à internet (voir la section smartphones et tablettes), ainsi que votre box qui dispose généralement d’un logiciel spécifique.

Le contrôle parental intégré à votre ordinateur

On a tendance à les oublier, mais les systèmes d’exploitation des ordinateurs eux-mêmes ont un contrôle parental, dont les fonctionnalités, bien que limitées à l’ordinateur concerné, n’ont rien à envier à celles des FAI :

  • Windows 10 (à condition d’utiliser le navigateur Edge), propose par exemple une gestion des temps d’écran et plages horaires autorisés très souple, avec la possibilité pour votre enfant de vous demander du « rab » une fois son temps imparti écoulé… libre à vous de le « recréditer » ou non.
  • Sur Mac OS X, vous pouvez entre autre paramétrer avec qui votre enfant peut jouer via le Game Center ou communiquer par Message.
Une vigilance accrue pour les smartphones et tablettes
    •  Le contrôle parental des opérateurs

Comme pour votre box internet, votre opérateur propose certainement une option de contrôle parental gratuite sur mobile, que vous pouvez activer via l’espace client, avec une application à télécharger sur le smartphone de votre enfant.

Comment ça marche ? Les contenus sont filtrés au niveau des serveurs de l’opérateur, avant qu’ils n’arrivent sur le téléphone. La limite est que même avec le plus restreint des forfaits, sans data, il suffit à votre enfant d’activer le wifi et de se connecter à une box ou un hotspot pour accéder librement à internet !

Au-delà de l’offre gratuite de base, la plupart des opérateurs proposent désormais un contrôle parental « renforcé » ou « premium » avec un supplément d’abonnement.

Pour en savoir plus sur les options de contrôle parental proposées par votre opérateur :

    • Les applications de contrôle parental

L’Apple Store et le Play Store regorgent d’applications de contrôle parental à télécharger, gratuites ou payantes. Laquelle choisir ?

Étudiez bien les fonctionnalités proposées et les avis utilisateurs. S’il s’agit d’une simple liste noire de sites prohibés, passez votre chemin.

Optez pour un produit sécurisé et difficile à contourner :

  • qui filtre les textes en plusieurs langues, dont le français et l’anglais
  • qui propose plusieurs profils de filtrage (enfant / adolescent)
  • qui surveille les applications téléchargées.

Dans tous les cas, activez en parallèle le contrôle parental intégré au terminal mobile de votre enfant : 

  • Sur iPhone et iPad, vous pouvez bloquer l’accès à certaines fonctionnalités et applications natives Apple ou à certaines catégories de contenus en les protégeant par un code PIN. Pour cela, il suffit de suivre les menus Réglages / Général / Restrictions. Dommage, ce système n’autorise aucune nuance et ne fonctionne pas pour les applications autres que celles d’Apple une fois installées.
  • Sur Android, le service Google Family Link permet le blocage des applications mobiles et le contrôle du temps global de connexion. Il offre la possibilité de verrouiller à distance le smartphone de votre enfant à toute heure de la journée. Par exemple au moment des cours, des devoirs ou du coucher…
Notre sélection d’outils payants

Aucun logiciel de contrôle parental n’est efficace à 100%. Cependant, parmi les nombreux produits disponibles sur le marché, certains tirent leur épingle du jeu, avec une sécurité renforcée et des fonctionnalités originales.

Voici une sélection d’outils qui pour protéger votre enfant à la fois sur ordinateur, tablette et smartphone :

  • Parents dans les parages propose le filtrage des contenus internet, la gestion du temps de connexion et le blocage des applications mobiles. Cet outil est compatible avec tous les systèmes d’exploitation (Windows, Android ou iOS).
  • Qustodio permet le filtrage des contenus internet, la gestion du temps de connexion, le blocage des applications mobiles et le contrôle des appels et SMS. L’outil propose aussi la géolocalisation en temps réel du portable de votre enfant.
  • Kaspersky Safe Kids propose le filtrage des contenus internet, la gestion du temps de connexion, le blocage des applications mobiles et la géolocalisation du portable de votre enfant. Vous pouvez aussi recevoir une alerte sur votre smartphone quand le portable de votre enfant n’a presque plus de batterie !
  • Bitdefender Total Security” offre une sécurité multi-appareils (Windows, Mac, Android et iOS: contrôle des applications, filtrage par âge, par catégorie, contrôle horaire, rapport d’activité détaillé… Une solution efficace et particulièrement difficile à contourner.
  • Xooloo se présente comme un coach digital qui aide votre enfant à modérer son temps d’utilisation du smartphone. Un outil qui le responsabilise et l’associe concrètement à la démarche de contrôle parental !
Quid des consoles de jeux ?

Verrouillage des jeux en fonction de la classification PEGI, contrôle du temps passé à jouer, des dépenses dans le store, de l’accès à certaines fonctionnalités en réseau… les raisons ne manquent pas d’activer le contrôle parental sur la console de jeu aussi !

Pour cela, rendez-vous sur le dossier dédié de notre partenaire PédaGoJeux.

Choisissez dans la liste votre modèle de console de salon ou portable et laissez-vous guider !

Du côté des plateformes vidéo

Elles occupent une place grandissante dans l’utilisation des écrans chez nos enfants. Pensez à configurer le contrôle parental aussi !

  • Youtube propose un mode restreint, qui fonctionne au niveau du navigateur ou de l’appareil. Vous devez donc l’activer sur chaque navigateur et écran, le cas échéant, pour chaque profil d’utilisateur.
    Pour cela, rendez-vous dans Mon compte / Paramètres / Activer le mode restreint. Notez que cette fonctionnalité désactive également les commentaires sous les vidéos. Par ailleurs pour les plus jeunes, YouTube kids propose des contenus spéciaux pour les enfants avec la possibilité de paramétrer son accès par âge, restriction de temps …
  • Netflix propose deux niveaux de contrôle : par profil ou par compte.
    Optez pour le contrôle par compte si vous ne voulez pas que votre enfant contourne les restrictions simplement au basculant de son profil au vôtre ! Le contrôle par compte vous permet de restreindre l’accès aux contenus dépassant la catégorie d’âge autorisée (3-7 ans, 7-13 ans, 13-16 ans, ou plus de 16 ans) par un code PIN. Vous pouvez également verrouiller un film ou une série en particulier, même si elle correspond à la tranche d’âge de votre enfant.
  • Amazon Prime video fonctionne également avec un code PIN pour activer les restrictions de lecture vidéo, par limite d’âge et par type de dispositif : via le navigateur web et/ou via l’application mobile.

L’essentiel

  • Le contrôle parental est avant tout un outil, il n’est pas infaillible et ne se substitue pas à la vigilance, l’écoute et au dialogue avec votre enfant.
  • Pensez à l’installer sur chaque écran utilisé par votre enfant, sans oublier votre box.
  • Paramétrez le contrôle parental en fonction de l’âge et de la maturité de chacun de vos enfants.
  • Parlez avec votre enfant de la nécessité de l’installation d’un contrôle parental pour sa protection.

En chiffres

  • 92% des parents sont conscients des risques auxquels les écrans exposent leurs enfants (Enquête Harris Interactive, septembre 2017).
  • Pourtant, seuls 41% d’entre eux ont installé un logiciel de contrôle parental sur l’ordinateur… et seulement 28% sur le smartphone de leur enfant (Enquête Harris Interactive, septembre 2017).