La 5G, entre promesses et interrogations

La 5GToute nouvelle technologie suscite autant d’espoirs que de doutes. La 5G ne déroge pas à la règle. Alors que les opérateurs de téléphonie mobile y voient un progrès sans précédent, l’opinion publique s’interroge. À quelle échéance la 5G sera-t-elle déployée sur l’ensemble du territoire ? Quels bienfaits en attendre ? Et existe-t-il des risques pour notre santé ? Des questions légitimes qui alimentent le débat…

Le déploiement de la 5G

Derrière le sigle 5G se cache la cinquième génération des standards en matière de téléphonie mobile. Une technologie nouvelle, dont le déploiement a débuté en France dès novembre 2020.

Les opérateurs concernés

Le régulateur des télécoms (Arcep) a validé la candidature d’Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free pour le déploiement de la 5G. Les quatre grands opérateurs ont acquis des lots de fréquences aux enchères.  Le déploiement en cours depuis 2020 de la 5G concerne deux nouvelles bandes de fréquences, autour de 3,5 GHz, et autour de 26 GHz (qui sera active que vers 2025)

La couverture du territoire

Le déploiement de la 5G dans l’Hexagone va se faire progressivement.  Il faudra attendre l’horizon 2025 pour que les deux tiers de la population soient couverts. Il est donc inutile de se précipiter pour changer de smartphone…

Un bond en avant technologique ?

L’avènement de la 5G pourrait faire entrer la téléphonie mobile dans une nouvelle ère. Un argument en tous les cas mis en avant par les opérateurs pour susciter l’engouement des consommateurs, à grands renforts de campagnes publicitaires.

Un débit plus élevé

Surfer sur internet à la vitesse de l’éclair, c’est la promesse alléchante de la 5G. Son débit sera en effet jusqu’à 10 fois plus rapide que celui de la 4G. De quoi télécharger un film de 800 mégaoctets en une seule petite seconde !

Davantage de connexions

Autre progrès notable, la 5G supportera 10 fois plus de connexions simultanées sans risque de saturation. Elle va permettre la circulation d’une quantité beaucoup plus importante de données qui devraient pouvoir être échangées sans engorgement des réseaux et ainsi faire face à l’augmentation constante du nombre d’objets connectés.

Des progrès multisectoriels

En rendant plus fluide le réseau, la 5G va faciliter l’échange de données numériques à grande échelle. Par conséquent, plusieurs secteurs économiques pourrait connaître un essor lié à l’avènement de cette nouvelle technologie.

  • L’e-santé avec le développement de la télémédecine et des consultations à distance.
  • Les transports avec la multiplication des véhicules autonomes.
  • L’urbanisme avec l’avènement de villes intelligentes utilisant des équipements urbains connectés.
Des risques pour notre santé ?

Pas d’effet à court terme

Dans son rapport d’avril 2021, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) n’identifie pas de risques nouveaux … au regard des données disponibles

Ainsi, en l’état actuel des données, l’Anses estime peu probable que le déploiement de la 5G dans la bande de fréquences autour de 3,5 GHz présente de nouveaux risques pour la santé.

Pour la bande de fréquences autour de 26 GHz, les données ne sont, à l’heure actuelle, pas suffisantes pour conclure à l’existence ou non d’effets sanitaires.

C’est pourquoi l’Anses souligne la nécessité, au regard de ce déploiement très partiel, de poursuivre les recherches et de suivre en particulier l’évolution de l’exposition des populations à mesure de l’évolution du parc d’antennes et de l’augmentation de l’utilisation des réseaux.

Des normes protectrices

En France, les ondes émises par les réseaux de téléphonie mobile respectent des normes strictes comprises entre 28 volts par mètre et 87 volts par mètre. Selon la feuille de route édictée par le gouvernement en juillet 2018, la 5G devra se conformer à ces normes, afin de garantir son innocuité en matière de santé publique.

Les personnes électrosensibles

Troubles de la concentration, nausées ou palpitations cardiaques : ce sont quelques-uns des symptômes affectant les personnes atteintes d’hypersensibilité électromagnétique (HSEM). Quid de l’impact de la 5G sur leur bien-être ? La question n’est pour l’heure pas tranchée…


L’essentiel

  • Le déploiement de la 5G a débuté en novembre 2020 dans l’Hexagone.
  • Les deux tiers de la population française seront couverts en 2025.
  • Le débit de la 5G sera jusqu’à 10 fois supérieur à celui de la 4G.
  • La 5G devrait permettre d’éviter l’engorgement des réseaux de téléphonie mobile.
  • Les études n’ont pas mis en évidence d’effets sanitaires à court terme, en l’état actuel des données disponibles.
  • En France, la 5G sera soumise aux mêmes normes protectrices que la 4G.

Pour aller plus loin