Nos enfants sous influence

les influenceursTerme qui a fait son apparition dans les dictionnaires Larousse et Robert en 2017, le mot « influenceur » est désormais sur toutes les lèvres. Les grandes marques comme les enseignes émergentes recourent au marketing d’influence pour séduire les plus jeunes. Mais à quel prix ? Nos enfants sont-ils conscients d’être devenus une cible commerciale ? Mon enfant et les écrans décrypte avec vous la tendance des influenceurs nouvelle génération.

Influenceur, un métier à part entière

Autrefois appelés leaders d’opinion, les influenceurs jouent désormais un rôle majeur dans notre société de consommation.

Définition

Le développement des réseaux sociaux a permis à certains de se bâtir une célébrité virtuelle et se créer une véritable communauté. On parle d’influenceur dès lors que ces personnes choisissent, par leurs posts ou leurs recommandations, de faire la promotion de produits sponsorisés et d’utiliser leur exposition sur les réseaux sociaux pour influer sur les décisions d’achat de leurs abonnés.

Les différents types d’influenceurs

Tous les influenceurs n’ont pas le même poids dans la sphère digitale.

  • Les micro-influenceurs réunissent de 10.000 à 100.000 abonnés. Plus proches de leurs abonnés, ils sont choisis pour valoriser les marchés de niche.
  • Les macro-influenceurs cumulent de 100.000 à 1 million d’abonnés. Ils permettent essentiellement aux marques d’asseoir leur notoriété auprès d’une nouvelle cible.
  • Les méga-influenceurs sont les superstars de la toile. Célébrités, stars de la télé-réalité ou youtubeurs à succès, ils touchent plus de 1 million de followers. Un chiffre édifiant qui résume à lui seul tout le potentiel d’une stratégie de marketing d’influence.

Contrairement aux idées reçues, le nombre d’abonnés n’est pas le seul critère à prendre en considération pour déterminer le pouvoir d’influence d’un influenceur. Le taux d’engagement, c’est-à-dire le nombre de réactions qu’il engendre, est également un indice important.

Le marketing d’influence, un phénomène de société

Supports publicitaires lucratifs, les influenceurs ne sont ni plus ni moins que des démonstrateurs 2.0. D’après une récente étude Médiamétrie, un internaute sur quatre suit un influenceur et 61% d’entre eux reconnaissent être influencés. Un succès qui interroge !

Une subtile publicité

Un influenceur se caractérise par la proximité qu’il a nouée avec ses abonnés. Apparaissant comme authentique et naturel, il jouit d’une grande crédibilité auprès de son public. Et particulièrement auprès des plus jeunes qui peuvent être aveuglés par sa notoriété. Exposant sa vie privée, l’influenceur dose savamment les contenus personnels et les recommandations de produits et de services. Si bien que ces posts sponsorisés ressemblent à s’y méprendre aux recommandations d’un ami. C’est ce qu’on appelle le best friend effect. En France, 75% des internautes ont reconnu avoir acheté un produit après la publication d’un influenceur. Dont 39% était des 15-24 ans.

Des effets négatifs sur la santé mentale des jeunes

Malheureusement, les influenceurs ne se contentent pas seulement d’encourager l’acte d’achat. Ils véhiculent certains comportements et suscitent de nouveaux besoins. Une enquête interne menée par Instagram et rendue publique par le Wall Street Journal révèle que le réseau social empire le rapport à son corps d’un adolescent sur trois. Pression de se conformer aux stéréotypes, désir de se comparer à la richesse et à la beauté physique des influenceurs, baisse de l’estime de soi en cas de non validation par des likes massifs : les plus jeunes sont vulnérables face à ces questionnements.

Et les effets positifs alors ?

Condamner les influenceurs d’un bloc serait contre-productif. Sport, recettes, mode, déco, jeux vidéo : certains d’entre eux sont de véritables experts qui prodiguent des conseils avisés. Sans compter ceux qui défendent les minorités ou luttent contre le harcèlement scolaire. Des figures auxquelles il fait bon s’identifier quand on est un jeune adolescent en construction. Vous pouvez aider vos enfants à choisir du contenu aussi approprié que qualitatif. Stellar ou Hype Auditor permettent de trouver des influenceurs correspondant réellement aux attentes de vos enfants, en fonction de leurs intérêts personnels ou de leur âge.

Aiguiser le regard de ses enfants

Il est tout à fait normal à l’adolescence d’admirer certaines idoles populaires, au premier rang desquelles les influenceurs. Côté parents, conserver un œil sur ce que ses enfants regardent est primordial. Une occasion supplémentaire de nourrir des conversations parents-enfants ouvertes et transparentes.

Montrer de l’intérêt pour ce qui les passionne

S’intéresser aux influenceurs que suivent vos enfants, regarder ensemble les contenus vidéos publiés et échanger librement sur vos ressentis respectifs sont autant de comportements à adopter pour guider les choix de vos enfants sans les contraindre.

Affiner leur compréhension de la vraie vie

Difficile pour un enfant de comprendre que tout ce qu’il voit en ligne n’est pas forcément la réalité. D’autant plus si c’est son influenceur préféré qui l’évoque. C’est justement là où le parent intervient. Invitez vos enfants à réfléchir sur le style de vie des influenceurs. Cette manière de n’exposer que les bons côtés de l’existence reflète-t-elle vraiment leur « vraie » vie ?

Les aider à démasquer les posts publicitaires

En France, la publicité déguisée n’est pas autorisée. Donc elle est censée être indiquée quelque part, même si ce n’est que de façon discrète. Apprenez à vos enfants à repérer sur les posts les mentions « sponsorisé », « partenariat publicitaire rémunéré avec… » ou encore les hashtags #publicité.


L’essentiel

  • Les influenceurs utilisent leur notoriété pour encourager des comportements d’achat.
  • Un internaute sur quatre suit un influenceur.
  • Stellar ou Hype Auditor permettent de trouver des influenceurs spécialisés.
  • Les posts publicitaires portent la mention « sponsorisé ».

Pour aller plus loin

La rédaction de France Culture a diffusé un podcast intitulé « Ma vie d’influenceur » dans le cadre de son émission les Pieds sur Terre. Des interviews éclairantes sur la vie d’influenceur, ses joies et ses peines.

WP Post Author