L’intelligence artificielle, pour le meilleur & le pire !

Intelligence artificielleChaque époque a ses totems et la nôtre ne déroge pas à la règle ! Omniprésente dans les médias, l’intelligence artificielle (IA) est devenue le sujet en vogue. Au-delà des fantasmes et des idées préconçues, comment fonctionne-t-elle réellement ? Doit-on s’en méfier ? Et quelles règles de bon sens faut-il inculquer à nos enfants pour « cohabiter » sereinement avec elle ?

L’intelligence artificielle, c’est quoi au juste ?

Apparue dans les années cinquante aux États-Unis, l’expression intelligence artificielle désigne la capacité acquise par une machine à résoudre de façon autonome un problème qui se présente à elle.

Loin du cerveau humain

Pour Jacques Baudron, chargé de cours sur les technologies virtuelles à l’université Paris-Sarclay, l’intelligence artificielle est loin de reproduire le fonctionnement naturel du cerveau humain. Et pour cause ! Notre connaissance des mécanismes cérébraux en est encore à ses balbutiements. Espérer les reproduire de façon artificielle n’est donc pas un objectif à court terme.

Un apprentissage fastidieux

Pour « enseigner » une compétence particulière à une intelligence artificielle, il faut lui fournir des milliers – voire des millions – d’exemples en lien avec cette compétence. De la richesse des données fournies dépendra le niveau de performance acquis par l’intelligence artificielle. Une méthode fastidieuse mais qui a fait ses preuves. En 2016, une équipe de scientifiques de l’université de Delft a appris à une intelligence artificielle à peindre à la manière de Rembrandt. Résultat ? Un tableau inédit au réalisme saisissant !

Les deux revers d’une même médaille

Parce qu’on lui suppose un potentiel illimité, l’intelligence artificielle fascine autant qu’elle effraie. Mais comme toute technologie, elle n’est en soi ni bonne ni mauvaise ! C’est l’usage qu’on en fait qui détermine son impact sur nos vies.

De réels bénéfices

La puissance de calcul de l’intelligence artificielle peut être mise au service de l’humanité. Et ces progrès de demain se dessinent aujourd’hui :

  • La détection des tumeurs cancéreuses sur les radiographies est une des multiples applications de l’intelligence artificielle. Sans se substituer à l’œil humain, elle fournit aux médecins un précieux outil de diagnostic. Avec à la clé, une prise en charge plus rapide des patients et un taux de guérison accru !
  • La reconnaissance vocale permet de piloter son ordinateur ou son smartphone « à la voix », quelle que soit sa langue maternelle. Une technologie encore perfectible mais dont les bénéfices sont évidents, notamment pour les personnes déficientes visuelles.

De sérieuses menaces

L’intrusion massive de l’intelligence artificielle dans notre quotidien présente des risques qu’on ne peut ignorer, notamment pour nos enfants. Un exemple parmi tant d’autres est celui des chatbots, ces logiciels capables de « discuter » en ligne avec un internaute d’une façon très naturelle. Utilisés de façon malveillante, ils pourraient permettre d’abuser de la crédulité des plus jeunes en leur faisant croire qu’ils échangent avec un ami ou un parent…

Quelques précautions utiles

Nos enfants auront à évoluer dans un monde où l’intelligence artificielle jouera un rôle croissant. D’où la nécessité de les éveiller le plus tôt possible aux enjeux liés à cette technologie.

Trop rapide pour être vrai

Difficile de déceler la présence de l’intelligence artificielle quand celle-ci reproduit fidèlement les comportements humains ! Pour autant, certains indices peuvent éveiller la vigilance de nos enfants. Un « internaute » qui répondrait systématiquement de façon instantanée dans une conservation en ligne pourrait par exemple cacher un chatbot…

Gare aux applications !

Reconnaissance faciale ou détection de l’empreinte digitale : ces technologies recourant à l’intelligence artificielle séduisent les plus jeunes. Mais quid de l’utilisation des données personnelles ? Une question qui invite à la prudence ! De telles applications ne doivent être téléchargées que si elles sont vraiment utiles et fiables.


L’essentiel

  • Pour « apprendre », l’intelligence artificielle a besoin d’analyser une masse importante d’informations.
  • L’intelligence artificielle est porteuse de progrès comme de menaces.
  • La vigilance de nos enfants doit être éveillée sur ce thème dès le plus jeune âge.
  • La « sobriété  numérique » est le meilleur rempart contre les dérives de l’intelligence artificielle.

Pour aller plus loin
  • Un jour une question propose une vidéo pédagogique expliquant l’intelligence artificielle en des termes accessibles aux tout petits.