« Il est temps de BeReal ! »

BeReal ! Peut-être avez-vous déjà vu apparaître ces quelques mots sur votre smartphone ? Avec des millions de téléchargements par jour et d’utilisateurs quotidiens, BeReal a su se tailler une part du lion dans l’univers des réseaux sociaux. Née d’une start-up française imaginée par Alexis Barreyat, ancien élève de l’École 42 de Xavier Niel, l’application dépoussière les travers des réseaux sociaux. Au menu : authenticité, sincérité, bienveillance, positivité ! Autant de termes qui montrent comment la french touch peut apporter un peu d’élégance dans chaque domaine qu’elle investit… Mon enfant et les écrans se prête au jeu d’« être réel » pour vous guider. Belle découverte !

Avec 23 à 25 millions d’utilisateurs quotidiens à travers le monde, BeReal est le nouveau réseau social qui cartonne auprès des jeunes. Mais qu’est-ce qui plaît tant dans ce concept ?

Application gratuite de partage de photos, BeReal consiste à solliciter ses utilisateurs chaque jour, à une heure aléatoire, pour qu’ils publient deux photos en moins de deux minutes : l’une de ce qui se trouve devant eux et l’autre de leur visage. Le but ? Capturer le quotidien à un instant T, dans toute sa banalité ! Poster des photos quotidiennement suite à l’alerte envoyée par l’application est également une condition sine qua non pour pouvoir consulter les photos de ses amis. Une vision tellement ludique du réseau social qu’elle en devient vite addictive !

Réseau social « anti Instagram », BeReal mise sur le naturel et la sincérité de ses utilisateurs. En les incitant à partager des photos de ce qu’ils sont en train de faire à des moments où ils ne s’y attendent pas, l’application dévoile des quotidiens sans filtre et sans artifice. Aux antipodes des photos instagrammables des influenceurs et de leur vie rêvée, BeReal délaisse le superficiel pour revenir à davantage d’authenticité. Une approche rafraîchissante des réseaux sociaux qui s’accompagne d’une certaine bienveillance.

Autre différence majeure avec les réseaux sociaux traditionnels, BeReal rompt avec la culture du « like ». Absente de l’application, cette fonctionnalité est remplacée par des smileys, les RealMojis, qui permettent aux utilisateurs d’interagir entre eux sous une nouvelle forme. En effet, au-delà du smiley classique que nous connaissons tous, BeReal offre la possibilité de se prendre en photo pour grimer son smiley préféré. Une habile manière de créer son propre RealMoji pour ajouter davantage de sincérité aux échanges entre les membres.

Application classée numéro 1 sur l’App Store d’Apple en janvier 2024, BeReal jouit d’une réelle notoriété auprès de la génération Z. En cause ? La façon dont cet « anti-Instagram » s’attache à résoudre les problématiques majeures que soulève l’utilisation des réseaux sociaux traditionnels.

Grâce au principe de l’alerte, BeReal autorise ses utilisateurs à ne publier qu’un seul contenu par jour. Par voie de conséquence, poster ses photos et consulter celles de ses amis devrait ne prendre que quelques minutes quotidiennes. En limitant le temps passé sur son application, ce réseau social s’écarte du modèle de ses grands frères qui misent justement sur l’ultra-connectivité. En effet, la plupart des réseaux sociaux ont l’habitude de solliciter leurs contributeurs en permanence pour poster, partager ou commenter…

Sur BeReal, impossible de modifier les photos que l’on souhaite poster ! Au-delà de n’avoir que quelques minutes pour les prendre, l’utilisateur ne peut leur ajouter aucun filtre. Autant dire que l’application joue la carte du naturel poussé à son paroxysme. Et c’est bon pour le moral ! Loin des instagrameurs qui étudient leur image dans les moindres détails, BeReal change notre regard sur ce besoin impérieux de se mettre en scène. Un peu de légèreté dans un monde de brutes…

Surveillance de son nombre d’abonnements, course effrénée aux likes, création quotidienne de hashtags : animer ses réseaux sociaux n’est pas de tout repos. Envahissants, ils accaparent du temps et de l’énergie, faisant souvent passer la vie numérique au premier plan, au détriment de la « vie réelle ». Prenant le contrepoint des réseaux sociaux traditionnels, BeReal libère ses utilisateurs des contraintes liées à la culture d’influence. Exit la pression d’être apprécié en ligne, l’application est basée sur un plaisir d’utilisation sans jugements !

Si BeReal est ainsi un moyen plus sûr et plus sain de partager ses photos, l’application n’est pas exempte de tout risque. Comme pour tout ce qui se joue en ligne. Il est donc important de sensibiliser nos enfants à une pratique numérique responsable.

Sur les réseaux sociaux comme ailleurs, il n’est jamais aisé de se départir de ses mauvaises habitudes. Baignant dans une culture du « toujours connectés », nos adolescents ont pour réflexe de rester scotchés à leur application préférée. Le fait que BeReal puisse les solliciter à n’importe quel moment de la journée ne les incite pas vraiment à lâcher leur smartphone. En effet, on ne sait jamais à quel moment la notification va tomber. D’autant que la fonction Late indique sur chaque publication le délai dans lequel l’utilisateur s’est photographié. Une attitude à surveiller…

Et c’est justement ce sentiment d’urgence qui peut nuire à certains jeunes sur BeReal ! En effet, l’utilisateur n’a que quelques minutes pour prendre en photo l’endroit où il se trouve. Destiné à n’être qu’un jeu, ce stress amusant peut se muer en un stress nocif pour ceux qui ont du mal avec l’impulsivité. À vous, en tant que parent, d’apprendre à votre enfant à dédramatiser. Ne pas avoir le temps de mûrir sa publication n’a aucune espèce d’importance. L’adrénaline d’accord ! L’immobilisme jamais !

Utilisant les caméras avant et arrière, les photos prises pour BeReal peuvent ainsi révéler des informations précises sur son identité. Visages, signes distinctifs, géolocalisation : autant d’indices qui compromettent la confidentialité et la sécurité de vos enfants. Même si le principe de l’application exige que l’on soit rapide pour poster une image de soi, il faut rappeler à ses enfants que les réseaux sociaux sont peuplés de personnes malveillantes. Même sur BeReal…


  • BeReal est une application gratuite de partage de photos.
  • Aux antipodes d’Instagram, BeReal promeut des moments authentiques issus de la réalité.
  • Le fait de n’exiger de ses utilisateurs qu’une seule et unique contribution par jour permet de circonscrire les temps d’écran.
  • Il faut apprendre aux enfants qu’on ne doit jamais divulguer des informations sensibles destinées à reconnaître leur identité, même en photo.

« Pas de filtres, pas de like, pas de followers, pas de pub, juste tes amis pour de vraI » ! Avec son podcast Hype Tech, Radio France revient sur la success story BeReal…