Écrans, quelle influence sur la vie de famille ?

Influence des écrans dans la FamilleMembres de la famille à part entière, les écrans occupent une place prépondérante au sein de la vie de famille. Télévisions, ordinateurs, smartphones, tablettes : les nouvelles technologies sous toutes leurs formes ont envahi la sphère privée. Mais quelle est leur réelle influence sur le lien familial ? Sont-elles un atout ou un frein au dialogue intrafamilial ? Mon enfant et les écrans vous dit tout.

Des nuisances avérées

Avec plus de 9,8 écrans en moyenne dans chaque famille française, la relation d’échanges parents/enfants est mise à rude épreuve.

La raréfaction des réunions familiales

Horaires extensibles des parents en télétravail, temps de transport majorés, augmentation du nombre d’activités extra-scolaires pratiquées : les occasions de se réunir en famille se font de plus en plus rares. Si chacun passe le peu de temps restant devant son écran, que reste-t-il des moments de convivialité qui font le charme de la vie de famille ?

L’invasion des écrans

Quand on sait que chaque membre d’un foyer français passe 4 à 5 heures par jour sur les écrans selon son âge, il est légitime de considérer que les nouvelles technologies continuent de grignoter le peu de temps d’échanges existants encore au cœur de la cellule familiale.

Vivre ensemble séparément

L’hyper-connexion des adultes comme des enfants aux nouvelles technologies a engendré la fusion de deux concepts de prime abord antinomiques : « la présence-absence ».

Qu’est-ce que les technoconférences ?

Selon un sondage récent, 36% des parents consultent leur téléphone pendant les repas et 28% d’entre eux pendant qu’ils jouent avec leurs enfants. Des chiffres édifiants qui témoignent de l’omniprésence des écrans dans la vie de famille ! C’est dans ce cadre que le chercheur scientifique Brandon McDaniel a qualifié de technoférences, (la contraction des termes technologies et interférences), toutes ces interruptions des échanges liés aux usages numériques.

Une altération de la qualité du lien intrafamilial

S’asseoir autour d’un jeu de société, lire une histoire, partager un repas, patienter dans une salle d’attente : autant de moments clés de plus en plus entrecoupés à chaque bip de son téléphone portable. Les adultes touchent en moyenne 2600 fois par jour leur smartphone. L’attention qu’il porte à leurs enfants ou à l’activité qu’ils sont en train de pratiquer ensemble en est d’autant détournée. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ces interruptions incessantes, aussi courtes soient-elles, impactent la création du lien parent/enfant et même de celui entre frères et sœurs.

Un nouveau mode de relation

Souvent accusées d’isoler chaque membre de la famille dans sa bulle, les nouvelles technologies rapprochent également. Au moins autant qu’elles éloignent !

Construire une culture familiale commune

L’influence des technologies sur le lien intrafamilial n’est pas forcément négative. En premier lieu, de nombreux outils numériques permettent de maintenir le lien avec la famille à distance. Et notamment avec les grands-parents pour lesquels la continuité des relations d’attachement est primordiale dans le développement de l’enfant. Au cœur de la sphère familiale resserrée, les technologies peuvent également être le théâtre de moments de loisirs partagés conjointement autour d’un jeu vidéo ou d’un programme télé. Une autre façon de profiter ensemble les uns des autres !

Du bon usage des nouvelles technologies

En réalité, lorsque les nouvelles technologies s’immiscent dans la vie de famille, elles ne font qu’exacerber le fonctionnement familial originel. Les familles qui ont la chance d’avoir pour mode de fonctionnement le dialogue et le partage continueront de l’avoir autour des écrans. En revanche, celles qui vivent dans le conflit permanent trouveront dans ces outils numériques un levier supplémentaire pour s’éloigner encore davantage.


L’essentiel

  • Chaque famille française possède en moyenne 9,8 écrans.
  • Environ un tiers des parents utilisent leur téléphone pendant les repas ou les jeux avec leurs enfants.
  • L’hyper-connexion nuit à la qualité du lien parent/enfant.
  • Les nouvelles technologies œuvrent pour le rapprochement virtuel des familles.
  • La bonne ou mauvaise utilisation des outils numériques n’est que le reflet d’un fonctionnement familial pré-établi.

Pour aller plus loin

WP Post Author